Les déchèteries en France

Les déchèteries en France

Comment fonctionne une déchèterie en France?

L’engagement de la France en matière de recyclage

Avec la prise de conscience du besoin de protéger l’environnement, les déchetteries se sont multipliées en France et dans le monde entier, encourageant par là-même le tri sélectif, voire en le rendant obligatoire. Ainsi, depuis quelques années et notamment en Occident, nous voyons émerger autour des communes, des déchèteries spécialisées dans un ou 2 matériaux, telles que, par exemple, les déchèteries exclusivement réservées au verre ou encore celles réservées aux déchets à risques infectieux. Largement implantées depuis l’avènement du XXIe siècle, les déchèteries ainsi que les poubelles et bennes de tri font désormais partie de notre quotidien : chaque jour, chacun de nous œuvre pour sauver la planète et offrir à nos enfants et à nos petits enfants, une chance de vivre sainement.

Le fonctionnement d’une déchèterie

Les autorités françaises, très impliquées dans la protection de l’environnement, ont mis en place une politique de création de déchetterie sur tout le territoire national. Elles sont toutes clôturées et sécurisées; au moins un gardien est présent aux horaires d’ouverture pour aider et conseiller les utilisateurs. Toutes les déchèteries regroupent différentes bennes et espaces dédiés aux matériaux recyclables, dont les déchets encombrants ou dangereux. Les particuliers qui ne peuvent placer les objets, déchets et autres encombrants, dans la collecte classique des déchets ménagers, se rendent donc dans la déchetterie de leur secteur pour y déposer eux-mêmes (ou un tiers), les déchets, et ce, dans les bennes appropriées, dédiées à cet effet. Pour tout renseignement et pour toute aide, un gardien oriente, guide et conseille les personnes.

Que peut-on recycler dans une déchetterie?

Tous types de déchèteries confondus, le tri sélectif permet de réunir les matériaux similaires. Les déchetteries peuvent avoir des bennes ou autres espaces de tri, pour les matériaux suivants : Appareils électriques et électroniques (Déchets d’équipement électrique et électronique – DEEE) – Ecrans – Huile de friture – Métaux – Bois – Déchets verts – Lampes – Gravats et inertes – Textile – Mobilier – Carton – Batteries – Huile de vidange – Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) – Déchets spéciaux – Tout venant.
Généralement, les déchèteries sont ouvertes du mardi au samedi, aux horaires spécifiés par chacune. Cependant, dans les grandes villes, il est possible que certaines soient ouvertes le lundi également, voire le dimanche. Il est donc préférable de se renseigner avant de s’y rendre.

Tri et recyclage, des gestes écologiques

Une évolution dans le temps

Depuis la révolution industrielle, les hommes ont non seulement surexploité les ressources naturelles, mais ils ont également largement contribué à détruire notre planète. Aujourd’hui, nous tentons de réduire l’impact de ces dégâts, en adoptant des politiques qui protègent notre environnement et notre milieu de vie. De nos jours, il n’est plus question de rassembler, sans distinction aucune, les déchets et les gravats, pour s’en débarrasser sans recyclage. Nous avons enfin pris conscience de l’importance de la protection de l’environnement, aujourd’hui devenue urgence absolue. C’est en ce sens que la France s’est engagée ces dernières décennies, en créant le tri sélectif dans les déchèteries, accompagné du recyclage. De gigantesques campagnes informatives éduquent jeunes et moins jeunes, expliquant les raisons de ces démarches, enseignant les bons gestes pour sauver notre Mère-Nature.

Pourquoi trier et recycler?

Pouvons-nous continuer à penser que la Nature est une vaste poubelle capable d’engloutir tous les déchets possibles et imaginables? Pouvons-nous continuer à croire que les mers et les océans peuvent avaler tout ce qu’on ne désire pas voir? Ces croyances, pourtant encore bien ancrées dans les esprits le siècle dernier, deviennent des aberrations insupportables pour les hommes et les femmes du XXIe siècle. Car nous avons pris conscience que tout ce que nous rejetons ne disparait pas comme par enchantement, bien au contraire. Chaque déchet est une agression que nous portons envers la nature ; chaque rejet est une destruction irréversible de notre environnement. Toutes ces raisons nous poussent à soigner notre Terre, pour le bonheur et le bien-être de nos enfants et des générations futures.

Le rôle des déchetteries

Les déchèteries en France et dans le monde entier permettent aux citoyens de rassembler, regrouper et réunir, les objets similaires, pour un traitement qui mène le plus souvent au recyclage des matériaux. Ainsi, nous “consommons” moins de nature, nous polluons moins en réutilisant les matériaux au lieu de les jeter dans la nature, …. Pour ce faire, des déchèteries ont été créées : certaines accueillent le tout venant, d’autres sont orientées vers un ou plusieurs types de matériaux spécifiques tels que le métal, le bois, les matériaux lourds en provenance des entreprises, les déchets dangereux,…. Certaines déchetteries sont exclusivement réservées aux particuliers, d’autres sont mixtes et enfin les dernières sont exclusivement réservées aux professionnels. Les déchèteries dédiées aux professionnels sont le plus souvent payantes : droit d’entrée par passage du véhicule ou pesage à la tonne avec tarif correspondant à chaque matériau. Quant aux déchèteries qui accueillent les particuliers, elles sont le plus souvent gratuites pour le tout venant, verre, papier, encombrants, textile, appareils électriques et électroménagers,….., mais elles peuvent être payantes pour les très gros volumes déposés par les particuliers.

Tri, déchèteries et recyclage, des emplois d’avenir

L’emploi sauvé par l’environnement?

A une époque où le chômage s’installe aux quatre coins du monde, la protection de l’environnement, l’écologie et tous leurs secteurs dérivés, sont des secteurs créateurs d’emplois. Or, nous savons que l’emploi est un socle de la société, mais aussi un socle familial. Depuis la fin du XXe siècle, le chômage s’installe durablement dans tous les pays, tous continents confondus. Malgré les innombrables politiques nationales et régionales en faveur de la création d’emploi, n’ont pas réussi à endiguer le chômage qui continue de progresser. Or, depuis le début du XXIe siècle, le secteur de l’écologie et de la protection de l’environnement est le seul à créer des emplois. Et avec le temps, il en créera de plus en plus, car il y a urgence à sauver notre planète.

Les emplois crées par le secteur de l’écologie

Les politiques de transition écologique sont créatrices d’emplois dans des secteurs tels que les énergies renouvelables, la rénovation des bâtiments, l’agroécologie, le transport durable, la réparation et le recyclage, l’éducation et enfin l’accompagnement des acteurs et citoyens vers le mode de vie durable. Ainsi par exemple, un ouvrier qui perd son emploi dans une mine de charbon, doit être formé et accompagné afin d’acquérir les compétences requises pour installer des panneaux photovoltaïques. De nombreuses études attestent que l’écologie et la transition écologique sont les principaux vecteurs de création d’emplois et de maintien de l’emploi pour les années à venir. Ainsi, les institutions spécialisées en emploi, les cabinets de recrutement et autres établissements et associations, doivent s’adapter pour proposer de nouveaux métiers dans l’environnement. Selon une étude de 2019, le secteur de l’environnement et de l’énergie est au 2e rang des plus fortes progressions en nombre d’annonces par rapport à 2018. Ainsi, l’environnement contribue fortement à l’essor économique mondial.

Tri sélectif et répercussions sociales

En France, on attend plus d’un million d’emplois d’ici 2023, dans le secteur de l’environnement. Cet état de fait participera à l’effort qui consiste à répondre aux besoins sociaux, et par conséquent, à une certaine stabilité familiale et économique. En découleront des conséquences très positives dans le cadre de la réduction des inégalités, de l’insécurité et de chômage. De plus, en répondant aux besoins écologiques, la crise écologique s’en trouvera atténuée et les populations des pays occidentaux notamment, pourront espérer un avenir plus radieux en matière environnementale. Les secteurs professionnels qui seront le plus impactés par ce boom, sont ceux du bâtiment et de la rénovation, le recyclage, la réparation et la répartition des biens domestiques, l’agriculture paysanne et traditionnelle, le transport durable terrestre et maritime. Ainsi, la boucle est ainsi bouclée : les déchèteries d’hier et d’aujourd’hui sont l’une des principales clés de résolution de problèmes majeurs tels que le chômage, l’insécurité, la morosité économique des ménages et bien plus encore…

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *